L’arrivée des dents fait partie des grandes étapes dans la vie d’un bébé. Bon nombre de parents ne savent pas que les bourgeons dentaires de leur petit bout se sont déjà développés durant la grossesse. Ceux-ci constituent la base de ses futures dents de lait.

Parfois, la poussée dentaire n’est pas un cadeau ni pour bout de chou ni pour ses parents. Elle est suivie de petites phases désagréables.

Une multitude de symptômes peuvent vous indiquer son arrivée et vous aider à la reconnaître facilement pour adopter immédiatement un moyen qui sert à soulager la douleur associée. Malheureusement, il est presque impossible de prévenir ces petits maux occasionnés par la poussée dentaire.

Nous allons faire le point dans ce guide sur ses manifestations caractéristiques avant d’évoquer quelques solutions.

comment savoir si bébé fait ses dents

Qu’est-ce qu’une poussée dentaire ?

Une poussée dentaire est une étape normale durant l’évolution d’un bébé. Elle fait partie de sa phase de dentition durant laquelle les dents de lait ou dents primaires prennent place à l’intérieur de sa bouche. Celles-ci se développent au sein des os des mâchoires pour se déplacer petit à petit et traversent la gencive pour progresser avant de sortir.

La majorité des bébés, car il en existe quelques-uns qui ne suivent pas la règle, ne naissent pas avec les dents. Les premières couronnes de dents de lait commenceront à apparaître entre 4 et 7 mois, mais à chacun son rythme. Il y en a qui attendront de souffler leur première bougie ! Qu’il soit en avance ou en retard, l’avènement de la première poussée dentaire du petit bout n’a aucune influence sur son développement.

La dentition du bébé compte 20 dents, dont 10 par arcade. De manière générale, les poussées dentaires se poursuivent jusqu’à l’âge de 3 ans. Les incisives sont les premières qui vont se présenter entre 6 et 16 mois. Elles s’utilisent pour trancher les aliments. Aux alentours de son premier anniversaire, votre bébé devrait en avoir 8, dont 4 latérales et 4 centrales.

Viennent par la suite les 4 premières prémolaires, entre 13 et 24 mois, qui servent à broyer et écraser la nourriture. En parallèle, les canines peuvent survenir, les dents les plus robustes pour déchiqueter les aliments. Les 4 deuxièmes prémolaires seront les dernières à naître vers les 24 à 33 mois. Normalement, votre enfant affichera dans sa bouche ses 20 dents primaires vers 2 ans et demi.

Il est fort probable que la pousse des dents soit héréditaire, que votre enfant suive le même parcours que vous lorsqu’il fait les siennes. À ce titre, si vous avez percé vos premières dents très tôt, c’est également le cas pour votre tout petit.

Les principaux symptômes de la poussée dentaire : comment savoir si bébé fait ses dents

À un moment, vous remarquez que votre bébé ne veut plus avaler sa nourriture et pleure sans arrêt. Parfois, c’est difficile à comprendre s’il a chaud, faim ou sommeil. Est-ce qu’il a mal ? Il est possible qu’il fasse ses dents.

Chez certains nourrissons, la poussée des dents de lait se déroule de manière presque inaperçue. Quant aux autres, des malaises ou inconforts peuvent survenir. Heureusement que l’apparition du perçage de la gencive s’accompagne de quelques signes qui vous aident à deviner assez aisément ce qui se cache derrière l’irritation de votre petit bout.

L’arrivée des petites quenottes d’un bébé manifeste souvent des petits maux ou des comportements inhabituels. Sachez notamment que les symptômes se révèlent variables d’un enfant à un autre. Parmi ceux qui ne trompent pas, voici les plus courants.

La tendance à saliver

Un bébé qui a tendance à saliver de manière abondante fait certainement des dents. En fait, il bave beaucoup plus qu’à son habitude pour lui permettre d’hydrater et de protéger sa gencive lors de la poussée. À ce moment, c’est possible que son menton soit devenu quelque peu irrité à force de saliver considérablement.

Le gonflement des gencives

Ce symptôme semble être le plus fréquent et le plus évident lors de la poussée des dents. On peut également évoquer le phénomène de « doublement des gencives ». Ces dernières deviennent trop enflées, voire tuméfiées et intouchables. Les gencives sont fragilisées par la percée des dents, très douloureuses, ce qui entraîne l’irritation de votre enfant si vous essayez de les toucher.

En gonflant, ces gencives virent souvent au rouge ou bleu. La partie située près de la poussée dentaire est la plus foncée. Les scientifiques dénomment « kyste d’éruption » l’enflure qui annonce l’apparition, prochaine d’une couronne de dent de lait.

Les joues rouges

Il se peut que les joues du chérubin deviennent rouges, souvent du côté de la poussée, à l’endroit où la dent va percer.

Le manque d’appétit

La perte d’appétit fait partie aussi des manifestations caractéristiques de la percée dentaire. Votre bébé, même très gourmand au quotidien, montre peu d’intérêt pour sa nourriture ? Il rechigne devant ses plats préférés ? C’est sûr qu’il ressent de la douleur générée par ce phénomène naturel. Votre bébé a trop mal dans la bouche, ce qui lui coupe totalement l’appétit.

Le sommeil agité

Des fois, le nourrisson est très agité et n’arrive pas à s’endormir. La douleur est si présente qu’il a du mal à trouver le sommeil. Il se réveille souvent durant la nuit, et c’est la même chose à longueur de journée. C’est la poussée dentaire et bébé ne dort plus. Plus rarement, il arrive que la poussée dentaire fasse que bébé dort beaucoup du faity de la fatigue que cela entraîne pour lui.

L’arrivée d’une fièvre légère

La poussée dentaire bébé fièvre est un symptôme assez classique. Toutefois, elle doit être bénigne, c’est-à-dire moins de 38°C de température. Sinon, elle n’est pas liée aux dents.

La diarrhée légère

L’enfant peut avoir des selles un peu molles, mais pas liquides et sans odeur. On parle là de diarrhée légère ou fausse diarrhée puisqu’en aucun cas, elle n’est pas due à un virus ou une infection intestinale. Ce phénomène est seulement passager et pas trop inquiétant.

L’irritabilité

Dû à la douleur et aux malaises, votre bébé est irritable et montre un état grognon. En plus, il pleure facilement. C’est la souffrance qu’il ressent durant le perçage des gencives qui le rend irascible.

L’érythème fessier

L’érythème fessier fait suite parfois à la diarrhée dentaire. Les fesses du petit bout deviennent rouges et irritées. Ce phénomène se révèle désagréable et risque même d’engendrer une infection.

Une grande envie de mordiller

poussée dentaire bébé

L’envie de mordiller quelque chose est très fréquente lorsqu’un bébé fait ses dents de lait. Le petit chérubin a toujours tendance à mettre dans sa bouche tous les objets dont il s’empare avec ses petites mains pour les mâchouiller.

Les raisons qui entraînent la souffrance du bébé quand il fait ses dents

Vous vous demandez certainement pourquoi la poussée des dents fait tant souffrir votre bébé. C’est entièrement normal et naturel, même si cela semble parfois désagréable et inconfortable autant pour vous que pour le tout petit. Ces malaises sont provoqués par l’effet du mouvement lors du développement des quenottes dans l’os de la mâchoire ou durant le passage de ces dernières au niveau de la gencive.

Ce processus d’évolution de la couronne, qui est très typique de la poussée dentaire, engendre une inflammation et certaines gênes pendant quelques jours avant l’apparition de la dent. Plus rarement, les nourrissons peuvent souffrir de maux de ventre chroniques. C’est dû éventuellement à l’acidification naturelle des muqueuses de la bouche durant la période des poussées.

Dans quels cas les symptômes sont jugés alarmants

Bien que les symptômes relatifs à la poussée dentaire d’un bébé ne soient pas très alarmants, il est toutefois nécessaire de rester vigilant. À un certain niveau, vous devez l’ausculter chez un pédiatre. Il se peut que votre bout de chou manifeste l’un de ces signes, il ne faut pas vous fier à la poussée dentaire.

Entre autres lorsque le bébé est devenu fiévreux, soyez toujours prêt avec le thermomètre à la main. Au cas où sa température dépasse les 38°C ou ne baisse pas en 48 heures, allez directement chez le docteur. C’est également le cas de la diarrhée. Si la nature des selles devient liquide, c’est que le problème n’est plus lié à l’avènement des dents.

Il ne faut pas traiter certaines indications à la légère. L’avis d’un pédiatre est important. Normalement, cette phase d’apparition des dents de lait n’entraine pas de complication.

Les différents moyens pour soulager les petits maux engendrés par la poussée dentaire

De manière générale, si bébé fait ses dents et qu’il montre quelques symptômes, aucun traitement n’est recommandé. Néanmoins, il existe des soins et conseils pratiques permettant de soulager la douleur et les petits maux désagréables.

Le massage avec un gel apaisant

Pour soulager la poussée dentaire bébé, vous pouvez masser les gencives à l’aide d’un gel apaisant. Ce produit tranquillise très rapidement les douleurs aux gencives grâce à son action anesthésiante. À défaut, frottez-lui tout simplement et doucement cette partie avec une débarbouillette trempée d’eau froide que vous mettez autour de votre doigt. Prenez garde à ce que tout soit entièrement propre. Le bébé peut mastiquer la débarbouillette, mais sous votre surveillance. C’est un remède à la poussé dentaire de bébé simple et peu onéreux

soulager poussée dentaire bébéDébarbouillettes de Bambou bébé

L’utilisation d’un anneau de dentition

L’usage d’un tel accessoire peut s’avérer efficace pour soulager la poussée dentaire bébé. Ceci est en mesure d’apaiser sa douleur tout en massant légèrement les inflammations. Il s’agit sans doute d’un moyen provisoire, mais qui accorde une trêve vivement appréciée. Ainsi, la percée des dents sera moins pénible pour le petit ange.

Les anneaux de dentition se déclinent en plusieurs variétés, qui se distinguent par leurs matières composantes. Certains modèles sont souples et malléables, à savoir ceux qui sont fabriqués en caoutchouc ou en silicone. D’autres sont écologiques, comme les versions en bois. Différents coloris sont disponibles selon vos envies.

remède poussée dentaire bébéAnneau de dentition Sophie la Girafe

La majorité d’entre eux bénéficient d’une surface favorable à la salivation afin d’atténuer immédiatement la douleur. Les anneaux dotés d’une structure plus moelleuse sont fortement conseillés pour la poussée des incisives, d’autres facilitent l’apparition des molaires. Optez pour des modèles à réfrigérer (pas à congeler) et incassables, qui sont plus efficaces pour anesthésier la gencive et calmer la souffrance. Évitez par contre ceux qui sont composés de PVC ou renferment du liquide. Il est important que votre accessoire soit conforme aux normes en vigueur.

Bien alimenter le nourrisson

Il est fortement conseillé d’adopter un bon régime alimentaire à l’enfant surtout lorsqu’il est atteint d’une diarrhée dentaire. Bannissez à ce titre le collier de noisetier, les légumes et fruits crus ou encore le biscuit de dentition. Le premier est déjà déconseillé par les autorités médicales, étant donné qu’il présente des risques d’étouffement pour le bébé au cas où les billes se détachent. Les biscuits de dentition contiennent du sucre, qui entraîne la carie dentaire.

Les bons réflexes à adopter

Ce moment s’avère très difficile pour un enfant. N’hésitez donc pas à le réconforter et le câliner. Les quelques soins que vous adoptez par la suite ne font qu’apaiser son malaise ou son incommodité. Au besoin, il est possible de lui donner de l’acétaminophène. Il s’agit d’un médicament qui traite la fièvre et la douleur relatives aux poussées dentaires.

Le paracétamol sert également à faire dissiper une fièvre légère, si le bébé a plus de 3 mois. Donnez-lui la dose prescrite adaptée à son poids, de préférence sous forme de suppositoire. En cas de doute, consultez d’abord votre pharmacien ou médecin.

Autre alternative, le Chamomilla vulgaris est un traitement homéopathique, qui permet parfois de soulager la douleur des jeunes enfants et est capable par la suite d’améliorer leur sommeil pour que,  durant la poussée dentaire, bébé dorme beaucoup.

Faites appel aussi aux mélanges d’extraits de camomille et de rhubarbe. C’est une solution buvable, indiquée notamment pour soigner les diarrhées dentaires. Pour calmer les inflammations de la gencive, il est plus judicieux d’utiliser la formule aux extraits de raisin ou Phytolacca.

Essuyez régulièrement la joue de votre chérubin avec un linge parfaitement propre afin d’éviter que sa peau s’irrite dû à la salive abondante. Pensez à masser fréquemment la gencive avec votre doigt. Une fois toutes les dents de lait du bébé sorties, il aura une trêve jusqu’à ce que celles-ci tombent à partir de 6 ans, et seront remplacées par des dents définitives. Vous devez lui apprendre à bien soigner ses quenottes, car les risques de carie sont très fréquents.

 

Sur le même thème :

à partir de quand tirer son laitA partir de quand tirer son lait ?

Comment calculer à combien de mois de grossesse je suis ?

fleur d'oranger pour bébé

Fleur d’oranger pour bébé : tout ce que vous devez savoir

liste valise maternité

Liste valise de maternité : les indispensables

 

lait anti régurgitation

Quel lait anti régurgitation choisir ?

guide taille vêtement bébéTaille de vêtement bébé : comment bien choisir ?